Catalogue des formations

Catalogue des formations

Filtre(s) Sélectionné(s)

Ressources du site La main à la pâte
29 résultat(s)

Au pied des massifs du Vercors, de la Chartreuse et de Belledonne, et au cœur d'une plaine à la confluence de l'Isère et du Drac, Grenoble par ses constructions témoigne d’une utilisation des matériaux géologiques régionaux d'une excellente qualité. Le bâti grenoblois révèle la diversité des roches utilisées et l’histoire de la ville. Une exploitation en classe de ces ressources naturelles et architecturales historique est proposé.

Feuille de lotus, toile d’araignée ou ailes de papillon : la diversité du vivant fascine autant qu’elle inspire. La Nature a développé des « solutions techniques » permettant l’adaptation des espèces à leur milieu. Le biomimétisme prend ainsi la nature comme source d’inspiration. Se nourrir, produire de l’énergie, construire l’habitat de demain, se déplacer, se soigner, sont autant de défis à résoudre en s’appuyant davantage encore sur les innovations mises en œuvre par le vivant au cours de l’évolution. Nous aborderons les propriétés remarquables de certains matériaux biologiques et réfléchirons à la réalisation de technologies bio-inspirées.
 

En quoi la logique « du quotidien » se différencie parfois de la logique utilisée en mathématiques ? Par exemple, quand on dit à un enfant « si tu ne ranges pas ta chambre, tu n’auras pas de chocolat », ce dernier comprend que s’il la range, il en aura, alors que du point de vue mathématique, on n’a rien promis ! Et comment peut-on sur la base de situations concrètes donner du sens aux différences entre causalité et nécessité, entre implication et équivalence, et de façon plus générale à la notion de preuve en mathématiques ?

 

 

Les produits issus de la fermentation n'ont pas tous vocation à être consommés en soirée comme désinhibiteur… Pour étudier la fermentation sous tous ses aspects on commencera par remettre la main à la pâte à pain en procédant à une caractérisation des levures en lien avec les propriétés physico chimiques de pâtons.  Une investigation sur la culture des levains permettra de préparer des réinvestissements en classe. Ensuite la visite d'une installation de méthanisation complétera cette étude pour élargir le champ d'investigation. Enfin l’étude des processus de la conservation par lactofermentation ouvrira la réflexion sur comment se passer de frigo...De la documentation accessible sur MEDIACHIMIE permettra de travailler sur le réinvestissement en classe.

 

Le plancton, à la base des réseaux trophiques des eaux continentales et océaniques constitue non seulement un facteur de régulation important du climat en captant le CO2 mais aussi un formidable bioindicateur des changements locaux et globaux. Inventorier sa vaste diversité d’espèces reste un défi important de nos jours. Par ailleurs, un suivi de la dynamique temporelle de son évolution ainsi que de sa variabilité spatiale in situ reste difficile.
Les sciences participatives permettent d’impliquer les scolaires dans la prise de données pour le suivi et donnent un cadre de sensibilisation aux écosystèmes.

 

Le dérèglement climatique anthropique trouve son origine dans les diverses activités humaines dont la construction et l’habitat. À l’heure où des solutions alternatives doivent être trouvées aux matériaux industriels énergivores, l’architecture de terre ouvre la voie vers des solutions durables. En attestent les créations architecturales contemporaines qui exploitent les potentialités de la matière terre et permettent de renouer avec une approche où l’intelligence constructive est synonyme de progrès écologiques.

Obésité, diabète et maladies cardio-vasculaires connaissent actuellement une expansion et incitent à appréhender les moyens de prévention avec les élèves mais aussi à construire les connaissances nécessaires à la prise en compte des besoins et de l’équilibre alimentaire au quotidien. En accord avec le PNNS (Plan National Nutrition Santé) et dans le cadre de la mise en œuvre du Parcours Éducatif de Santé (Ministère Éducation Nationale), l’éducation nutritionnelle dès le plus jeune âge apparaît donc comme un des moyens les plus efficaces pour lutter contre ces pathologies à composantes nutritionnelles.

De la lampe à huile aux LED en passant par les lampes à incandescence, les lampes à décharges, les tubes fluorescents… L’histoire de l’éclairage est le fruit du travail conjoint de physiciens, de chimistes et d’ingénieurs.
Les participant visiteront l’exposition interactive « Quand la Chimie nous éclaire » au musée de la Chimie de Jarrie, source de situations déclenchantes variées permettant d’initier dans leur classe un enseignant fondé sur l’investigation.  Ils découvriront auprès des chercheurs de l’Institut Néel les dernières innovations qui permettent de répondre aux nouveaux enjeux environnementaux.

 

 

Les technologies numériques changent nos sociétés, les procédés de prototypage rapide changent nos méthodes de conception. L’action permettra aux enseignants de vivre la création d’un objet dans un fablab.

Comment mieux inclure les élèves en situation de handicap dans la classe ? Comment se mettre dans la peau d’un DYS pour lui proposer des consignes qui lui soient compréhensibles autrement que par l’écrit ? Comment mettre en valeur les compétences d’un élève DYS dans un travail de groupe ? Cela permettra de s’exercer à comprendre un phénomène scientifique en s’obligeant à le percevoir selon une approche multi sensorielle. Les différents troubles DYS seront ensuite présentés ainsi que certaines pistes pour adapter son enseignement.

Le changement climatique est devenu un enjeu central et une préoccupation transversale de la société. Cette action propose un apport de connaissances à destination des enseignants, à partir des interventions de scientifiques du climat de l’Université Grenoble Alpes. Elle permet aussi de fournir des pistes pour renforcer l’enseignement des thématiques liées au changement climatique dans les cours de sciences pour les cycles 3 et 4. Cette action contribue à optimiser, par l’enseignement des fondements scientifiques, un accompagnement des élèves sur leur parcours citoyen dans le domaine des enjeux sociétaux.

 

La pollution de l’air est une vive source d’inquiétude. Santé Publique France estime qu’elle est responsable de 48 000 décès prématurés par an.   Cette action propose un apport de connaissances, à partir d’interventions de scientifiques de l’UGA. Elle permet de fournir des pistes théoriques et expérimentales pour renforcer l’enseignement des thématiques liées à la qualité de l’air et à l’esprit critique dans les cours de sciences pour les cycles 3 et 4. Elle permettra de déconstruire quelques idées reçues et de comprendre comment l’action politique permet d’améliorer la qualité de l’air.